Lieux

Paris

Infos

#veganisme #defiveggie #avf

Instagram

Catégories

April 19, 2017
#veganisme #defiveggie #avf
Parlons Food

Du 18 février au 11 mars dernier, nous avons participé au Défi Veggie de l’ Association Végétarienne de France. Le challenge ? Relever le défi d’adopter un régime complètement végétalien pendant 3 semaines... et le rester ? Récit de 3 semaines d’immersion au cœur l’alimentation végétale…

Si vous arrivez sur ce blog par hasard que vous vous intéressez de près ou de loin à la question végétale, nous avons essayé il y a quelques semaines de tordre le cou aux 5 idées reçues les plus courantes sur le végétarisme. Ce premier article explique les différents types de végétarisme, pourquoi il est important de réduire sa consommation de viande, à quoi il faut faire attention quand on adopter ce type de régime (et non, ce ne sont pas les protéines). Ce nouvel article ne traitera donc pas de ces questions, c'est un retour d'expérience sur le défi en lui-même.

Qu'est-ce que le Défi Veggie ?

Le Défi Veggie est un programme de coaching orchestré par l'Association Végétarienne de France depuis 2011. Il dure 3 semaines et est dédié à toute personne souhaitant devenir végétalien/végétarien (à définir à l'inscription), réduire sa consommation de produits animaux pour des raisons éthiques et/ou écologiques, approfondir ses connaissances sur l'alimentation végétale. Il tient à démontrer et à faire découvrir les bienfaits, la richesse et le caractère profondément éthique d’une alimentation 100% végétale. Le défi est organisé à Paris ainsi qu'à Orléans, Brest et Tahiti une fois par an. L'événement est limité à 25 personnes par ville.

 

Défi végétarien ou végétalien ?

En fonction du défi choisi (végétarien ou végétalien), on intègre une équipe de 5 à 6 personnes expérimentant la même alimentation et coachée par un bénévole de l'AVF. A noter que les activités proposées dans le cadre du défi sont communes aux deux types de régime (excepté l'atelier culinaire avec le coach*). Elles sont donc volontairement tournées vers le végétalisme (sans viande, poisson, lait, œuf ni autre produit issu de l'exploitation animale comme le miel). 

Nous avons choisi le défi végétalien car (on est des dures) il nous semblait plus intéressant étant donné que notre consommation de viande a drastiquement diminué depuis un an, nous pouvons désormais facilement nous en passer.

C'est payant ?

Oui. L'inscription au défi coûte 50€ (25€ pour les étudiant(e)s/chômeur-ses). Le tarif est plutôt attractif quand on voit toutes les activités proposées lors du défi (conférences, ateliers culinaires, visites de commerces de proximité, projections de films, activités sportives...). Nous pouvions également solliciter notre coach à tout moment du défi.

Pour l'édition 2017, un groupe Facebook a été créé pour que tous les participants au défi puissent dialoguer plus facilement entre eux. Par ailleurs, notre coach a également mis en place un fil de discussion intra-équipe par mail pour échanger des recettes, répondre à nos interrogations... Ces différents moyens de communiquer sont aujourd'hui toujours actifs et ce afin de prolonger l'expérimentation au-delà des 3 semaines que dure le défi.

L'intégration

Le lancement du défi s'est déroulé chez Soya, cantine végétalienne bio située dans le 11ème arrondissement de Paris. Nous y avons fait la connaissance des participants au défi, de notre coach Thomas (alias My Végé Coach dans la vraie vie et Le Gastronome Végétal sur la blogosphère), végétalien depuis 1 an et demi ainsi que des autres membres de notre équipe. La première question qui a très vite été posée à chacun a été "pourquoi ce défi ?". Ainsi, nous avions à nos côtés Céline et Antoine, un couple de végétariens souhaitant végétaliser davantage leur alimentation, Valérie ayant radicalement changé son alimentation suite à un blocage alimentaire et Axelle, auvergnate, zéro-wasteuse et écolo convaincue voulant tester sa résistance au fromage. 

En ce qui nous concerne, nous avons déjà évoqué de nombreuses fois les raisons pour lesquelles nous nous tournons petit à petit vers le végéta*isme (à retrouver ici). En participant à ce défi, nous voulions principalement approfondir nos connaissances sur le sujet, apprendre à cuisiner autrement (sans lait, ni œuf) et rencontrer des personnes étant dans le même processus de changement que nous.

Conférences

1) Conférence sur l’alimentation végétale avec Jérôme Poiraud, naturopathe et formateur

2) Conférence « Oser le végétarisme, diète éthique et écologique » par Elodie Vieille Blanchard, présidente de l'AVF

Les deux conférences étaient assez similaires mais également complémentaires. La synthèse de toutes les informations et connaissances transmises lors de ces conférences sont à retrouver dans notre article 5 idées reçues sur le végétarisme.

Ces différentes conférences se sont déroulées à la Maison des Acteurs du Paris Durable (21, rue des Blancs Manteaux dans le 4ème arrondissement). Un chouette lieu que nous ne connaissions pas et qui favorise les initiatives en faveur de l'environnement, soutiennent leur démultiplication, en susciter de nouvelles en mettant en visibilité et en réseau des actions de particuliers, de collectifs d’habitants, de copropriétés, d’associations, de professionnels...

Ateliers culinaires

1) Atelier culinaire au FoodLab de l’espace VOLUMES COWORKING avec Cuisin'Ethik

Pendant cet atelier, nous avons cuisiné des rillettes de lentilles aux noix, une quiche aux poireaux et une mousse au chocolat. Un appareil sans œuf s'est finalement avéré très facile à faire (tofu soyeux, farine de pois chiche, fécule de maïs, curcuma, sel, poivre, huile d'olive) tout comme la mousse au chocolat que nous avons réalisée avec une aquafaba (jus de pois chiche monté au neige). Nous sommes restées béates devant cette découverte !

2) Atelier culinaire avec My Végé Coach*

Pendant le défi, chaque coach devait organiser un cours de cuisine avec son équipe. Céline et Antoine, notre couple de végétariens préférés, nous ont accueillis chez eux, nous avons cuisiné ce soir-là un délicieux hachis parmentier végétal ainsi qu'un pudding aux graines de chia à la banane et aux raisins secs.

3) Double V - Vin & Végétal

Cet atelier ne faisait pas partie des activités proposées dans le cadre du Défi Veggie (peut-être l'an prochain) mais nous l'avons fait pendant les trois semaines d'expérimentation. Depuis que nous nous sommes tournées vers une alimentation plus végétale et naturelle, la question du choix du vin est régulièrement arrivée sur la table. On se demandait souvent avec quel vin accorder nos plats végétariens ? Étant donné qu’au dos des bouteilles les accords sont souvent spécifiés pour la viande, le poisson et le fromage, quel vin choisir alors pour être en accord avec nos principes plus écologiques ? Est-ce qu’un vin bio suffit ? Et quelle est la différence avec les vins natures dit "100% raisin" et les vins "véganes" ? 

Cette soirée aux côtés de Claire Brachet, fondatrice de Double V, fut très intéressante. D'autant plus que la question du vin n'a pas été évoquée lors du défi. Peut-être avons-nous fait des entorses sans le savoir ? Car oui, saviez-vous qu'une bouteille de vin peut contenir jusqu'à 200 substances autres que du raisin comme le blanc d’œuf qui accélère sa fermentation ? Les labels sont aujourd'hui seuls gages de qualité face à ces questions car les vignerons ne sont pas obligés de préciser la composition de leurs vins au dos des bouteilles. On vous explique tout ça ici !

Visites des commerces de proximité

1) Un monde vegan  (64, rue Notre Dame de Nazareth 75003 Paris)

C'est un supermarché qui propose uniquement des produits véganes. Nous avons un avis assez mitigé sur ce magasin car il est, certes, intéressant pour les alternatives à la viande, au lait, aux œufs... Cependant, nous le trouvons en total désaccord avec les principes écologiques du véganisme . En effet, les produits sont pour la plupart transformés et emballés sous plastique. Il n'y a pas de fruits ou légumes proposés à la vente. Pour nous, un magasin bio, une AMAP, un marché font tout aussi bien l'affaire ! En sortant d'Un monde vegan, nous avons pris conscience que le véganisme était aussi un vrai business pour les industriels. Une chose qui nous a également surprises, c'est ce besoin de pallier à la viande avec des produits simili-carnés. Ce raisonnement nous paraît assez étrange quand on rejette la viande de son alimentation tout comme les faux-œufs et le "vromage" à raclette (manger une raclette quand on est végane nous a paru complètement absurde). Ah la terminologie ! D'ailleurs, peut-être est-ce un débat que nous pouvons engager en commentaire de cet article !

2) Jay & Joy (5, rue Paul Bert 75011 Paris)

Jay & Joy est une "fromagerie" végétale. Oui, vous avez bien lu, du fromage sans lait ! Les "vromages" (car c'est ainsi qu'on les nomme, le fromage étant un appellation protégée) sont fabriqués artisanalement dans le laboratoire de la rue Paul Bert à partir de "lait" de noix de cajou ou d'amande. Ils sont frais, véganes, bio et sans gluten. La gérante, Mary, est vénézuélienne (son accent ne trompe pas) et vit en France depuis 10 ans. Devenue végétarienne en 2010, Mary a très vite voulu franchir le cap du véganisme. Seulement, difficile pour elle de faire une croix sur le fromage. C'est ainsi qu'est né Jay & Joy, une alternative fromagère végane artisanale.

Elle nous a gentiment accueillis dans sa "crèmerie" pour nous faire déguster ses différents "vromages" aux noms farfelus. Notre préféré, c'était le Jack pimenté, fabriqué avec une base de lait d'amande assaisonnée au paprika et au piment d'Espelette. Côté goût, ne vous attendez pas à quelque chose de fort en bouche. Les fromages de chez Jay & Joy ressemblent plutôt à du Saint Môret ou du Boursin. Ils sont parfaits à l'apéro par exemple, à tartiner sur du pain frais.

Les produits Jay & Joy sont également disponibles dans certains magasins bios parisiens (Biocoop, Naturalia) et chez Un monde vegan dont nous vous parlions plus haut.

Projections de film

1) Cowspiracy, the sustainability secret

Cowspiracy est un documentaire sorti en 2014 et réalisé par Kip Andersen et Keegan Kuhn. Nous vous en avons déjà parlé plusieurs fois sur ce blog. Il traite de l'impact de l'agriculture animale sur l'environnement. Nous n'avons pas assisté à sa projection car nous connaissions déjà ce film qui a fortement contribué au fait que nous réduisions notre consommation de viande. Il est disponible sur Netflix et sur Youtube (mais chut, on ne vous a rien dit).

Sorties restaurants

1) Hank Burger (55, rue des Archives 75003 Paris) & Hank Pizza (18, rue des Gravilliers 75003 Paris)

Hank, c'est la junk food préférée des véganes parisiens ! C'était aussi un " jeudi culinaire " du mois de mars à retrouver dans notre rubrique dédiée aux restaurants.

Comme quoi, l'alimentation végétale n'est pas si light que ça. On s'est d'ailleurs souvent posé la question du nombre de calories de certains plats.

2) Au Vert Midi (9, rue aux Ours 75003 Paris)

Au Vert Midi est un restaurant mexicain qui propose une cuisine rapide saine et respectueuse de l'environnement. Chaque mardi soir, c'est "Tacos Tuesdead". Au menu : des tacos mexicains 100% végétal, bière et musique mexicaine. Ce n'était tout de même pas donné, presque 16€ pour 6 tacos, une Corona et un dessert. Néanmoins, cet événement organisé sous la forme d'un meet-up est une belle initiative pour les végétaliens qui souhaitent en rencontrer d'autres. Car oui l'exclusion sociale est un problème souvent rencontré par les véganes.

3) Furahaa Break (47, avenue du général de Gaulle 94700 Maisons Alfort)

Nous n'avons pas participé à cette sortie mais si le cœur vous en dit de traverser le périph', Furahaa Break est un salon de thé végane bio et solidaire situé à Maisons Alfort dans le Val de Marne. Les employés de ce restaurant sont sourds ou malentendants tout comme son fondateur Arthur Devilliers, également co-fondateur de l'association Mains Diamant, qui vise à à créer du lien entre sourds et entendants. Chaque weekend, cette enseigne engagée qui tend aussi vers le zéro déchet propose un brunch à thème pour 25€ !

Sorties sportives

Une alimentation dite saine va souvent de pair avec une activité sportive régulière. C'est pourquoi, l'AVF nous a proposé deux activités sportives pendant le Défi Veggie.

1) Cours de yoga chez Nata (28, rue Planchat 75020 Paris)

Mêler le yoga au végétal, c'est assez courant. "Etant donné que le premier yama (discipline) du Raja yoga est l'ahimsâ (« non-violence » universelle), le végétarisme est une composante classique de l'exercice du yoga"**. Nous l'avons expérimenté chez NATA, un lieu qui allie avec harmonie yoga, méditation et cuisine végétale grâce à Pamela et Senêt Weber avec un cours de Hatha yoga animé par Sophia Laurent, professeur de yoga en devenir en formation au Collège National de Yoga Paris. Nous en sommes ressorties vivifiées, sereines et il faut le dire aussi légèrement amorphes. C'est très physique contrairement à ce que l'on pourrait croire, la position du chien et du cobra n'ont désormais plus de secret pour nous !

2) Escalade au MurMur (55, rue Cartier Bresson 93500 Pantin)

Nous n'avons pas participé à cette sortie mais le cours était dispensé par Manjit, crudivore et bénévole de l'AVF qui pratique régulièrement cette activité. Elle avait lieu au MurMur, une salle d'escalade en bloc située à Pantin. Le premier jeudi de chaque mois ne coûte que 8 euros (entrée, inscription et chaussons) au lieu de 19 euros. En plus de la séance d'escalade, il y a un jacuzzi gratuit.

Les difficultés rencontrées et les apports du défi

A la maison, nous n'avons bizarrement pas rencontré de réelles difficultés particulières. Au contraire, le Défi Veggie a stimulé notre créativité culinaire. L'AVF a mis à notre disposition un banque de recettes toutes aussi alléchantes les unes que les autres pour nous aider pendant ces trois semaines végétales, elles sont en partie accessibles sur le site 1 2 3 Veggie ! Par ailleurs, voici quelques recettes que nous avons testées et adorées : banana bread au chocolat de Jujube en cuisine, nuggets veggie au tofu, cookies véganes, crêpes... A savoir également que l'une de nous de nous deux n'aime pas trop le fromage et le lait de manière générale, ça aide !

En société, il faut tout de même l'avouer, le véganisme est très difficile à vivre. Les restaurateurs ne sont pas du tout au point sur la question hormis quelques enseignes spécialisées. Voici néanmoins une liste (non-exhaustive) de restaurants végétariens/végétaliens parisiens qui nous ont été conseillés de tester pendant le défi : Solsemilla, Le Tricycle, Végébowl, Hank, Furahaa Break, Gentle Gourmet Café, Tien Hang, Café Ginger, Loving Hut, Le Potager de Charlotte, 42 degrés (testé au Veggie World l'an dernier), Au Vert Midi... Les clichés ont aussi la vie dure, nous l'avons remarqué dans notre entourage. Le véganisme fait très peur. Et en même temps, il intrigue aussi énormément quand il s'agit de cuisine, beaucoup de nos proches étaient tout de même curieux (et un poil sceptiques parfois) de goûter nos recettes !

Pendant le défi, nous avons aussi fait de très belles rencontres avec des amies blogueuses (désolées messieurs). Coucou Pimp Me Green, The Curious Mango et Soul Food Supa Food ! Et, nous avons établi un beau partenariat avec Vegg'Up, guide d'accompagnement vers l'alimentation végétale créé par Sofia et Salomé, deux participantes au défi.

Est-ce qu'on a craqué ?

Oui (bouuuuuh), une seule fois mais contre notre volonté (on aime se donner bonne conscience). Nous avions rendez-vous dans un restaurant avec des amis. Au départ, nous avions proposé un restaurant avec un choix végétalien à la carte. Le restaurant a malheureusement changé à la dernière minutes et nous nous sommes retrouvées avec une carte bourrée de viandes où se cachait tout de même un plat végétarien (avec beaucoup de fromage comme c'est généralement le cas). Nous avons tenté de véganiser le plat comme on nous l'avais conseillé mais le restaurateur n'a pas du tout compris notre demande. Nous avons donc cédé...

Néanmoins, au potluck de clôture du défi après que chacun ait avoué ses péchés (ou pas), les coachs, pour la plupart végétaliens, nous ont dit qu'ils se faisaient régulièrement avoir. Un peu d’œuf par ici, de lait par là. Personne n'est donc jamais à l'abri d'un égard malencontreux, même les plus expérimentés !

Et maintenant ?

Au regret des véganes qui liront peut-être cet article, nous ne sommes pas devenues végétaliennes mais notre manière de cuisiner a énormément changé depuis la fin de ce défi. Trois semaines auront donc suffi à changer nos habitudes alimentaires même si nous pensons qu'une semaine supplémentaire n'aurait pas été de trop pour en apprendre davantage. La cuisine végétale est passionnante, riche et pleine de saveurs (mais ça, nous en étions déjà convaincues). Le Défi Veggie est une expérience humaine et culinaire enrichissante que nous conseillons de faire à toute personne qui souhaite végétaliser tout ou partie son alimentation. Il nous a permis également de repousser nos limites. En réalité, seuls les œufs et le fromage font encore vraiment partie de notre alimentation même si nous en consommons beaucoup moins. Dans la mesure du possible, nous essayons de les remplacer dans les recettes même s'il faut avouer qu'il est parfois difficile de résister à un œuf à la coque ou à une envie subite de fromage. Alors oui, on nous dira qu'il existe des alternatives végétales au fromage. Certes, mais industrielles, c'est un des problèmes du véganisme aujourd'hui comme dans l'alimentation omnivore en réalité. Ou alors, il faut aller chez notre amie Mary de chez Jay & Joy pour acheter du "vromage" artisanal, ce qui n'est pas forcément à la portée de tout le monde aujourd'hui. D'autant plus, quand on habite en province ou en banlieue parisienne comme c'est le cas pour l'une d'entre nous.

Devenir végétalien(ne) ou tendre vers le végétalisme, c'est donc finalement apprendre à faire des concessions. C'est un vrai défi personnel qu'il faut savoir amener avec envie. N'oublions pas que la cuisine est avant tout un plaisir et non une contrainte !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

A propos du Défi Veggie, c'est par ici !

A propos de l'Association Végétarienne de France : Site - Facebook - Adhésion

Le Défi Veggie 2017 a été filmé, il donnera lieu à une émission diffusée sur la chaîne 23 en juin.

Quelques blogs de cuisine à consulter :

- 1,2,3 veggie : http://123veggie.fr/cuisiner/recettes/

- 100% végétal de Marie Laforêt : http://www.100-vegetal.com/

- Melle Pigut : http://pigut.com/ Vous pouvez y télécharger gratuitement des ebooks de recettes végétales : http://pigut.com/extras/liens/ 

- Les recettes de Juliette : http://lesrecettesdejuliette.fr/

- Antigone XXI par Ophélie Véron : https://antigonexxi.com/

- Mango & Salt par Victoria : http://www.mangoandsalt.com/

- Saveurs végétales par Ellen Mayane Frémont : http://www.saveursvegetales.com/

- VG Zone par Sébastien Kardinal et Laura Vegan Power : http://vg-zone.net/

- Green Me Up! par Hélène : http://green-me-up.com/

- Au vert avec Lili par Alice Greetham : http://auvertaveclili.fr/

- Pimp Me Green par Sarah Juhasz : http://www.pimpmegreen.com/

- The curious Mango par Archcena Nagalingam : https://thecuriousmango.com/

- Crudivine par Oona Be : http://www.crudivine.com/le-blog

- Serial Cooker par Pascale Stretti : http://serial-cooker.com/boites-a-recettes/

- We are vege par Lucie : https://wearevege.com/

- Ma végétale par Aurélie : http://www.mavegetable.com/

- Veggie mummy et ses louveteaux (cuisine pour toute la famille) : http://veggiemummyetseslouveteaux.blogspot.fr/

- http://www.greenkitchenstories.com/

- https://www.tastinggoodnaturally.com/

- Soulfood supafood par Céline : https://soulfoodsupafood.com

Et aussi quelques livres :

- « Veggie : je sais cuisiner végétarien », Cléa

- « Vegan », Marie Laforêt

- « 100 % végétal et gourmand », Marie Laforêt

- « Je mange veggie ! », Ôna Maiocco

- « 100 plats végétariens en 5 ingrédients », Ma petite cuisine Marabout

- « Cuisine végétarienne », Marabout

- « La cuisine des 5 saisons », Félicie Toczé

- « Simplissime Recettes végétariennes », Jean François MALLET

- « Blender girl », Tess Masters

- « Cuisine veggie, les savoir-faire », Clémence Catz

- « La cuisine végétalienne des grands chefs », traduit de Linda Long

- « Guide nutritionnel vegan », Sonja Reifenhauser

- « Planète Végane », Ophélie Véron

- « Bébé veggie », Ophélie Véron

- « Le grand livre de la cuisine crue », Christophe Berg

- « Ma petite boucherie vegan », Sébastien Kardinal et Laura Veganpower

- « A la française », Sébastien Kardinal et Laura VeganPower

- « Aquafada », Sébastien Kardinal et Laura VeganPower

- « Pâtisserie Vegan », Bérénice Leconte (Photographies : Laura VeganPower)

- « Faux-mages véganes », John E. Schlimm

- « Fromages vegan », Marie Laforêt

- « Pur Cacao », Delphine Pocard

- « Presque végétarien », Collectif des Editions Marabout

- « Apéro Veggie », Cléa & Claire Brachet

Justine Berthelot

Petite, impossible de me faire manger quoi que ce soit. Aujourd’hui, tout ça a bien changé et je voue un véritable culte à la pâtisserie et aux desserts en général.

Articles Similaires